4. UNE FOIS SUR TERRE Une fois sur terre, chaque équipe s’est dirigée vers son point de rendez-vous respectif pour commencer l’opération. L’objectif principal de la mission était de secourir les deux pilotes du F-18 d’une mission de reconnaissance sur une zone contrôlée par les forces ennemies. Ces milices avaient pour but de capturer les pilotes, pendant que les autres équipes tentaient de les trouver et les exfiltrer en évitant tout contact avec les milices. L’équipe "Chien" devait poser des charges sur les points d’accès clés pour rendre plus difficile l’arrivée des renforts au cas où nous serions repérés. La mission n’était pas compliquée en soi, la réaliser sans être vu par les locaux était plus délicat. Nous avons mis plus de temps que prévu pour terminer la première phase. L’équipe "Chien" est passée en QRF (Quick Response Force, oui, comme dans "Du sang et des larmes"), en position d’attente proche de la zone d’opération. "Barbe Noire"a fait de même après avoir créé des interférences sur un répéteur, dans un endroit isolé de la population locale. L’équipe "Archange" devait entrer en contact avec l’équipe de surveillance pour recevoir l’information actualisée de la situation des forces ennemies dans la zone d’opération. Cette équipe s’était infiltrée le temps nécessaire pour gagner la confiance de la population locale : cette information était vitale pour exécuter la mission de secours sans être repéré. Ces radiocommunications ne pouvaient avoir lieu qu’à des heures bien définies. Quant aux deux pilotes, l’un était inconscient et sa situation était inconnue, tandis que l’autre pouvait communiquer et se déplacer. La communication avec ce pilote était limitée à des heures précises.